Auteur, journaliste, autoentrepreneur...

Ma photo
Auteur par envie, journaliste par vocation, autoentrepreneur par nécessité...

Superbe et... terrible.


Un de mes morceaux préférés, tous instruments et musiciens confondus, est la sonate en mi majeur (K380, aussi notée L23) de Domenico Scarlatti.


Pour de très nombreuses raisons (dont peut-être sa présence dans Bard's Tale 2 ou 3 J'ai du rêver) j'adore ce morceau. Je me suis même mis au piano pour pouvoir (mal) le jouer.
Je viens de trouver sur Magnatune une version tout à la fois superbe et... terrible. Le début, juste le début, est à mon goût massacré. Au point que je suis allé chercher la partition de clavecin pour vérifier si c'était moi qui avait la berlue.



Et bien, désolé, M. Booth, mais nulle part il n'est indiqué qu'il faut RALENTIR au deuxième passage. Cette syncope, qui n'a rien à faire là, est CRISPANTE au possible. C'est d'autant plus dommage que tout le reste du morceau (hormis, donc, ces 4 passages - 2 x fort et 2x faible) est absolument brillant ! Une des plus belle version que j'ai pu entendre (avec celle, au piano, de Horowitz que je ne résiste pas à vous mettre ici).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire