Auteur, journaliste, autoentrepreneur...

Ma photo
Auteur par envie, journaliste par vocation, autoentrepreneur par nécessité...

Qu'est-ce que Scrivener a, que les autres n'ont pas ?

Il y a quelques jours, je suis tombé sur un blog en anglais. Son auteur expliquait ce qui, pour lui, différenciait Scrivener des autres logiciels d'écriture. Je me suis posé la même question : je suis "pro libre", la version française pour Windows est tout sauf aboutie, mais je reviens pourtant toujours vers Scrivener.


Alors, qu’est-ce que Scrivener a, que les autres n’ont pas ?
  • Le Classeur. C’est un gestionnaire d’arborescences, qui fonctionne tout à fait comme un logiciel dédié. Mais son secret est caché, invisible pour l’utilisateur : chaque ligne de cet arbre est un fichier texte ! Cela permet une manipulation très simple et très rapide, et incite à créer et assembler de tout petits bouts de texte.
  • Le classeur comporte une partie “Manuscrit” qui est effectivement utilisée à la compilation, et tout le reste qui sert de brouillon ou de stockage. Glisser un élément depuis ou vers le manuscrit est aussi simple qu’un mouvement de souris !
  • Scrivener est incroyablement fort pour nous aider à organiser le chaos. Et écrire, c’est souvent cela : se dépêtrer du chaos !
  • L’Inspecteur peut selon les besoins afficher des données très variées, tant les références, le résumé/synopsis que les métadonnées générales, les mots-clefs ou personnalisées ;
  • les Métadonnées personnalisées, justement, sont idéales pour suivre vos personnages, documenter vos sources ou organiser vos écrits. Elles sont de plus, sous un abord fruste, vraiment très simples à utiliser.
  • Quatre types de notes, intégrées au texte ou séparées, utilisables aussi bien au cours de l’écriture comme des “Post-it!” que pour ajouter des notes de bas de page ou de fin de document à la compilation. Le suivi des notes dans l’inspecteur permet très facilement de sauter d’un passage à un autre.
  • Le moteur de recherche est puissant et bien pensé. Il limite en un instant l’affichage du Classeur aux seuls passages qui nous intéressent.
  • La compilation est l’étape finale de votre ouvrage, qui va convertir des centaines de petits morceaux épars en un document unique, au format et au formatage souhaités. Son usage est un peu délicat, mais le résultat peut être réglé très finement.
  • Ce n’est pas foncièrement original, mais l’affichage simultané de deux parties de votre projet est vraiment très pratique. Dans l’une ou l’autre de ces moitiés, vous afficherez au choix et en vrac, un document de votre projet, une image, une page web, le tableau d’affichage, l’organisateur…
  • Tout cela est rassemblé et immédiatement accessible ! C'est limpide, enfantin !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire